Aurelien_Mauplot_-_Menu_2.html
index.html

Moetua



Du réel au rêve, confusions et expériences



/ Les paysages.


Il existe d’abord des paysages que l’on voit, que l’on vit et dont on nous parle.

Il y a ensuite les paysages dont on se souvient, dans lesquels on se projette et que l’on rêve.

Souvent, ils évoquent des lieux, des images, des souvenirs dont on peut parler et rêver.

Enfin, il y a les paysages intimes, à la limite du secret, ceux qui nous construisent et où nous voyageons incéssamment.



/ Les rêves.


Certains apparaissent la nuit, doux, cauchemardesques, incompréhensibles, extra-ordiniraires. D’autres surgissent en lisant, en écoutant parler quelqu’un, en regardant la photo d’une île déserte ou d’une forêt noire.

Il y a encore ceux qui traduisent ce que l’on désir, ce que l’on veut atteindre le plus; certains le nomme : accomplissement absolu. Mais il n’est pas forcément clair ni défini, il trône juste au bout de nos vies, au bout du bout de nos rêves.

Le contraire se traduit par le cauchemar, ce qui nous fait peur, ce qui nous terrifie. Il est l’équilibre et peut être notre chute. Il façonne nos troubles et révèle nos angoisses. Mais il reste un rêve, un mauvais rêve.



/ Les projections.


La proposition de projet pour le Préac est un travail autour de la construction d’une narration à partir de rêves.

Nous procéderons à l’usage de nos souvenirs et de nos capacités à se projeter dans l’espace, tout en tentant de définir le rêve.

Titre : Moetua

(du polynésien : le rêve qui vient du large)


Lieux

Collège Formin Roz à Limoges et le CIAP de Vassivière


Temporalité

20 heures  minimum

Publics.

Pré-ados

Adolescents


Thématique générale : Art, rêve et Paysage


Axes de recherches : Rêves, narration, paysages.


Techniques

- Discussions

- Ecriture

- Prélèvements en milieu naturel

- Cartographie


Influences

Herman de Vries

Jochen Gerz

Steiner & Lenzlinger

Fernand Deligny

Yoyoï Kusama

Grotte de Niaux

Claude Lévêque

Mark Dion

Miguel Barcelo

Yves Klein

Hans Op de Beeck