Aurelien_Mauplot_-_Menu_2.html
index.html

Le cycle d’explorations du Monde à distances est composé de données géographiques, scientifiques et littéraires. Il participe à la construction imaginée d’un monde singulier, permet d’en proposer d’autres et de relativiser un espace a priori maîtrisé.


Entre une réappropriation du territoire terrestre et la déconstruction du planisphère (Les Possessions), l’usage d’une autre solution de calcul altimétrique et l’inversion des points de vue cardinaux (Le renversement du Monde) et une immersion exploratoire des abysses (Subisland), ce cycle repose sur les récits d’histoires et d’aventures.


Le quatrième chapitre (Moana Fa’a’aro) se consacre à l’exploration d’un monde passé et actuel, fantasmé et concret, en déplacement constant à travers l’histoire et la géographie, de la Chine médiévale jusqu’au pôle sud, en faisant escale sur une île inconnue, au milieu du Pacifique. Il soulève et interroge les questions de la transmission, de l’être, de la disparition, des paysages et de l’imaginaire collectif dans la société contemporaine.